Un hôtel très particulier

image Dans chacune des quatorze chambres de l'hôtel nous avons souhaité recréer une ambiance inspirée des Indes Orientales en souvenir de René Madec et des marins explorateurs du XVIIIe siècle qui partirent à la découverte des ces horizons lointains. Ici la Bretagne côtoie l'exotisme de l'Orient : le chêne et le teck, le lin et les soiries...

Le long d'une coursive ouverte sur un lumineux patio, les chambres se succèdent comme les pages d'un récit de voyage. Chacune porte un nom qui fait rêver de lointains ailleurs. Une invitation à l'exotisme et à la découverte dans les pas des grands explorateurs : Bougainville, Kerguelen, La Pérouse, Dupleix... Une invitation à s'abandonner à la lascivité et aux douceurs de l'Orient : Siam, Samoa, la Beghum, les grands Moghols, le repaire du Nabab... Toutes conçues dans le même esprit, les chambres affichent chacune une personnalité différente.

Un mobilier choisi avec soin

La plupart des meubles proviennent d'Indonésie, préférée à l'Inde pour la sobriété de ses décors ornementaux. Quelques belles pièces anciennes, comme une réplique d'un lit d'empereur indonésien qui meuble la suite La Pérouse, côtoient des meubles récents aux lignes épurées et tout spécialement fabriqués pour l'hôtel à partir de teck ancien ou de récupération. Dans les chambres, les tons du bois du lit, chevet tables, fauteuils, l'éclairage, les tissus s'harmonisent autour d'une couleur chaud dominante : rouge, ocre, sable... Le tout donne une impression de convivialité et de dépaysement !