Chambre Luxe : Begum

image

De beaux volumes pour cette chambre Luxe de 35m2 dont la hauteur sous plafond valorise le lit baldaquin sous des charpentes massives en bois brut. Elle est composée d’un coin salon et repas ainsi que d’une salle de bain indépendante, intégrant double vasque, baignoire, cabine de douche, sèche serviette et sèche cheveux.Les toilettes sont indépendantes

Cliquez ici pour visiter virtuellement cette chambre

Un peu d'histoire

Bégum est un titre donné dans l’hindoustan à l’épouse favorite du sultan ou nabab et équivaut à celui de « reine ». Il s’agit d’une manière de s’adresser et d’un titre honorifique.
A 28 ans, Madec devient un véritable chef de guerre. Il constitue une armée de 1.500 combattants dont une centaine d'Européens. La fortune commence à sourire au jeune Breton qui, quelques mois plus tard, se marie avec Marie-Anne Barbette, la fille d'un des conseillers du prince Shuja et en fait sa Bégum.

La jeune mariée, une Créole, n'a que 13 ans. Les noces sont célébrées avec beaucoup de faste comme l'a écrit Madec lui-même. "Tous les grands du pays m'accompagnaient. Une populace innombrable suivait le cortège. Je fermais la marche passant entre deux haies de feux d'artifice et d'illuminations, vêtu d'une magnifique robe d'argent". Ces festivités, qui entraîneront des dépenses somptuaires, dureront une semaine.

En 1767, la jeune Marie-Anne met au monde une fille qui meurt peu de temps après. Ensuite Madec rejoint les Jats en guerre contre les Rajputs dans la région d'Agra. Il reforme ses troupes et achète des éléphants. Ses victoires lui vaudront d'être récompensé en monnaie sonnante et trébuchante, en diamants et en étoffe d'or et d'argent. Il rachètera et fera entièrement restaurer un palais à Bharatpur où il s'installera avec sa femme et Balthazar, son fils âgé de quelques mois.

En 1782 Marie-Anne donnera une troisième fille à Madec. En 1784, considérablement affaibli par le paludisme, et victime d'une chute de cheval, le Nabab est emporté au printemps par la gangrène. Marie-Anne Barbette, la Begum vécut à Quimper jusqu'à sa mort en 1841.